Wovenhand

Wovenhand « The threshing floor » (Glitter House)

Depuis la dissolution de 16 Horsepower en 2005, David Eugene Edwards s’est concentré sur Woven Hand, en établissant en particulier une fructueuse collaboration musicale avec la compagnie de danse contemporaine de Wim Vandekeybus, Ultima Vez. Woven Hand est l’auteur des musiques de plusieurs spectacles d’Ultima Vez (Blush en 2002, Sonic Boom en 2003, Puur en 2005, Spiegel en 2006). Rock-folk aux contours plutôt ésotériques, les effets marabouts indiens croisent le chemin d’un pélerinage spirituel débuté au début des années 2000. Influences amérindiennes et tradition cajun, ambiance funéraire de « Singing Grass » et reprise de « Truth » de New order, cet album propose une densité sonore nécessaire pour accompagner David Eugene Edwards portant dans son chant vibrant, l’âme d’un prédicateur enflammé. Banjo, violon, guitare acoustique, batterie sobre suffisent à créer une ambiance forcément envoutante. Un paysage mystique d’une Amérique rurale dans lequel on croiserait perdu au milieu d’un champs, Jeffrey Lee Pierce de Gun Club.
(Laurent Guérel)