Rudi Zygadlo

Rudi Zygadlo « Great western laymen » (Planet mu)

Originaires de la prestigieuse scène de Liverpool, les Lightning Seeds sont bien connus des footeux car leur hymne « Three Lions » a été reprise par l’équipe d’Angleterre en 2006. Réunis autour du charismatique leader Ian Broudie, les membres de Lightning Seeds opèraient dans le pop rock alternatif avec une efficacité mélodique toute britannique. Dans un format résolument pop, l’Ecossais Rudi Zygadlo, du haut de ses 20 ans, voudrait reprendre le flambeau dans une version actualisée, c’est-à-dire baignée dans les gimmicks dubstep et les effets electronica. Car ce disque annonce déjà comme un retour des « paillettes » électropop. À ce titre, « song Of Praise », « Layman’s Requiem » ou « Resealable Friendship » annoncent d’entrée la couleur : une boucle, un refrain imparable, des arrangements à la sauce R&B cuté, et le tour est joué. Proche de Starkey ou Kuedo, mais travaillant plus les interstices dans les sillons d’un jeu IDM coordonné par Tim Exile, Rudi propose une alternative à la grosse maille. Qui a dit que la pop ne passerait pas l’an 2000 ?