Fuck Buttons… écoute

Fuck Buttons, le duo formé par Andrew Hung et Benjamin John Power, nous avait gratifié de quel- ques singles des plus réjouissants avec notamment un remix d’Andrew Weatherall. L’alchimie des giboulées de guitares saturées et les rythmiques tech’ faisant ici mouche, le duo a enregistré leur nouvel album Tarot Sport, au Rotters Golf Club Studio à Londres avec monsieur Andrew à la pro- duction (pour le premier album sorti en 2008, les deux Britanniques s’étaient adjoints les services du producteur John Cummings, guitariste du groupe Mogwaï). Surf Solaire, premier 45 tours annonçant l’album et premier titre de celui-ci, semble comme une course sans fin, un état de fusion où l’on ne peut s’arrêter. Un joyeux vacarme solidement tra- vaillé, un tourbillon enivrant alliant drones pop et noise, distorsions numériques et l’électro trancey d’une certaine techno progressive britonne. Une musique progressive barrée et indispensable, fusion 78 tours des albums de My Bloody Valentine, les beats de Battles et les ambiances de Blue Mexican Church. Une ballade épique, qui prend son envol avec «The Lisbon Maru», rampe de lancement idéale avec ses aspérités progressives. Appuyé par le poids d’une rythmique tribale aux accents militaires, le riff d’une guitare argneuse, le synthé shoegazer de Spacemen 3 scintille comme un phare en pleine brume. Jeu rock virevoltant entre deux murs d’encein- tes, crachant à plein volume orgues de cathédrale et beats élastiques. Plein ciel, sans parachute pour une chute libre.

FUCK BUTTONS « TAROT SPORT » (ATP Recordings)

Un commentaire