FILOMENA BORECKA, en collaboration avec BRUNO DUBOIS

PHRENOS-interieur_FIN

Exposition Surface Sensible / du 3 au 10 Oct / Palais Abdellia

la banque du souffle

FILOMENA BORECKA (CZ) en collaboration avec  BRUNO DUBOIS (FR)

« Dans ses œuvres les plus récentes, Filomena Borecka s’intéresse au don, aupotlach, que ce soit au sein des échanges artistiques ou, de manière plus existentielle, bien que plus intangible, à ce qui a trait au partage vital de l’air, du souffle, de l’animaentre les hommes. » Anna Pravdova (Historienne d’art, conservatrice de la Galerie nationale de Prague.).

La démarche de Filomena Borecka est volontairement pluridisciplinaire. À travers dessin, écriture, performance et sculpture (sonores), elle cherche le moyen, ainsi que la technique et le matériau le plus pertinent pour exprimer une idée précise. Ses dessins peuvent atteindre de grandes dimensions et sont une sorte de « cartographie de l’âme », un voyage intérieur. L’apparition successive de la cartographie s’élargie et s’enrichie par de nouveaux territoires mentaux. Les sculptures, souvent sonores, traduisent les dessins en trois dimensions. Le recours à la performance est rare et toujours liée à l’œuvre plastique. L’artiste considère son travail comme empirique, parce qu’il est toujours basé sur une expérience vécue. Elle trouve la stabilité créative dans une certaine instabilité. Ce phénomène de l’équilibre dans un certain déséquilibre dynamique ouvre la capacité à suivre la voix intérieure et en même temps à se trouver dans une certaine acuité.

– Phrenos / la banque du souffle –
Installation immersive et sonore

La sculpture sonore, pénétrable et participative « Phrenos – la banque du souffle » s’interroge sur le phénomène du partage et l’interdépendance, ainsi que sur le « Bonheur intérieur brut » de ces spect-acteurs. Elle réunit les souffles individuels dans un seul grand souffle commun et collectif. La forme ergonomique de Phrenos, réalisée en étroite collaboration avec le plasticien et designer Bruno Dubois, dessine la circulation de l’air en prenant en compte le corps du spectateur. À l’aide d’une diffusion spatiale en 5.1., intégrée dans la forme centripète de la sculpture, on peut entendre les cadences respiratoires des personnes distincts en même moment : un bébé endormi avec une respiration profonde et ap aisée, une femme après un effort physique, un homme ému, un vieillard essoufflé, et bien d’autres rythmes.

Du grec, Phrenos désigne le diaphragme, le péricarde, le poumon. Il incarne une certaine co-intelligence des contraires : le cœur en tant que siège des passions et en même temps l’esprit comme siège de la pensée et de la volonté. Par sa forme cellulaire, semblable à un organisme vivant, Phrenos cherche à susciter l’équilibre entre la pensée et l’émotion, cet équilibre qui se retrouve souvent en déséquilibre dans le style de vie effréné de la société ultra-technologique. Elle propose de vivre un exercice sophrologique par la prise de conscience de la respiration. En traversant le seuil de l’habitacle on se tourne vers notre intériorité. Toutefois, elle propose aussi une expérience presque régressive, parce qu’elle nous mène vers notre antériorité, vers le souffle originel de la matrice.

Phrenos est liée à une large enquête d’ordre sociétale sur l’imaginaire contemporain associé au souffle. Un questionnaire sur le « Bonheur intérieur brut », conçu par l’artiste et les sociologues Frédéric Lebas, Stéphane Hugon et la sophro-thérapeute Monqiue Puissais, accompagne le projet et interroge la qualité et le rythme de la vie des gens à travers différents champs de questionnement. D’abord ce questionnaire interroge la prise de conscience du souffle au quotidien et son ressenti. Ensuite, le temps comme imaginaire et les formes que peut prendre le souffle alors qu’il est soumis au régime d’invisibilité. Des questions autour des émotions liées au souffle selon des aspects d’ordre physiologique. Aussi, une interrogation sur les humeurs, les ambiances et les parfums particuliers. Enfin, la question de l’instant présent et le phénomène que nous prenons comme acquis en habitant son corps ici est maintenant.  À ce jour, presque 2000 dons sous formes de récits et témoignages écrits ont été recueillis. Les participants viennent de professions, pays, âges, sexes et horizons sociaux différents, pour co-créer un « état de vie » et son souffle.  (Banque du Souffle – Questionnaire : www.phrenos-filo.net).