FELIX LUQUE SANCHEZ

5_o

Exposition Surface Sensible / du 3 au 10 Oct / Palais Abdellia

Different Ways to Infinity : Modular (2014)

FELIX LUQUE SANCHEZ (ES)

Félix Luque Sánchez (Oviedo 1976) crée des œuvres audiovisuelles et sculpturales, pour laquelle il développe des logiciels / hardware et utilise la fabrication numérique. Les principaux sujets de son travail sont la science, la technologie et la fiction. Mettant l’accent sur les limites entre la modélisation scientifique et la réalité, la théorie et la perception, Felix Luque Sanchez joue avec les différentes significations de l’infini.

Il a entre autres exposé ses œuvres au transmediale (Berlin) , Ars Electronica (Linz), iMAL (Bruxelles) , LABoral (Gijón) , Bozar (Palais des Beaux-Arts de Bruxelles) , BIAN (Musée d’art contemporain de Montréal).

Il a remporté le Prix de New Technological Art ( NTAA ) 2012 de la Fondation Liedts – Meesen (Gent – Belgique) et a été également nominé pour les grands prix internationaux des nouveaux médias comme transmediale 2010 (Berlin, Allemagne) et Ars Electronica 2010 ( Linz, Autriche ), pour lequel il obtînt une mention honorable.

Il vit et travaille à Bruxelles.

– Different Ways to Infinity : Modular (2014) –
Installation visuelle et sonore

“D.W.I. : Modular” est composée d’objets géométriques, dix dodécaèdres rhombiques, polyèdres qui font partie de la famille des «Space-filling polyhedra» : une forme capable de s’imbriquer entre elles pour ainsi remplir entièrement l’espace à l’infini. Ces formes de dodécaèdres rhombiques fonctionnent dans l’installation comme un générateur de sculptures géométriques. Elles ont un immense potentiel combinatoire afin de créer des paysages tridimentionnels.

Ces dodécaèdres sont aussi dotés de comportements réactifs, grâce à des arêtes lumineuses. Face à ce système générateur de sculptures, l’auteur a conçu une configuration, un assemblage, qui exploite les capacités dramatiques et formelles de cette construction géométrique.

Ainsi, il utilise un algorithme pour produire un flux aléatoire de lumières. Ceci va brouiller la perception de la géométrie de l’objet, qui ne sera dévoilée que progressivement.

Credits (D.W.I. : Modular)
Different Ways to Infinity: Modular by Félix Luque Sanchez
Iñigo Bilbao: technical Design.
Vincent Evrard: Arduino programming
A production of « Secteur Arts Numériques, Fédération Wallonie-Bruxelles »
With the support of iMAL (FabLAB)
« Different Ways to Infinity: Modular » received a production award from Fundación Telefónica « vida 13″”

www.felixluque.com