EGREGORE chdh

Exposition OBJETS SON / du 18 au 24 Nov / Palais Abdellia

EGREGORE chdh

Nicolas Montgermont & Cyrille Henry (France)

Performance le 17 novembre à 20H

« Égrégore » désigne une énergie produite par les désirs de plusieurs individus dans un but commun. C’est le point de départ de cette performance audiovisuelle visant à exploiter des phénomènes de mouvement de groupes. Des comportements complexes et expressifs sont générés et contrôlés grâce à un ordinateur afin d’être retranscrits en sons et en images. Une foule de particules se déploie, se réorganise, s’agence en des structures vivantes plus ou moins cohérentes, en évoluant d’un mouvement chaotique vers une cohésion de groupe. Ce projet s’inscrit dans la continuité du travail de chdh sur les instruments audiovisuels, mais vise à radicaliser la recherche.

Mouvements collectifs
Les mouvements de groupe constituent un axe de recherche intéressant par la grande complexité des comportements et des formes engendrés par les interactions entre individus. D’une foule d’éléments identiques peut émerger des formes et des mouvements surprenants. C’est le cas dans certains bancs de poissons ou vols d’étourneaux : chaque individu adapte sa vitesse et sa position en fonction de celles de ses voisins. De ces mouvements individuels émergent des structures s’organisant en formes dont les diversités sont à l’image des comportements les engendrant. Une forme globale se crée par la somme de volontés individuelles : lignes ou nuages bruités se transforment en fractales issues de dynamiques chaotiques. Tous ces éléments peuvent avoir une intention commune, s’opposer en différents groupes ou évoluer de façon indépendante.
Objectifs
Egrégore cherche à capitaliser l’expérience acquise depuis 2002 autour des principaux axes de travail de chdh : la modélisation physique et la synthèse de comportement appliqué à la création d’instruments audiovisuels. Dans égrégore, il n’existe qu’une seule forme composée, une macro-structure prenant naissance grâce à une foule de micro-éléments composant l’espace visuel et sonore. Au fur et à mesure de la performance et sous l’action des deux instrumentistes, cette forme audiovisuelle évolue et mute. En un seul geste artistique continu, les éléments évoluent d’un comportement chaotique individuel en un organisme consistant.

Cyrille Henry, artiste et développeur pluridisciplinaire, s’intéresse à l’interaction entre le geste humain et l’informatique. Son travail s’est orienté tour à tour vers les capteurs ou la modélisation physique pour l’analyse gestuelle, les interfaces de contrôle informatique, ainsi que la synthèse sonore et visuelle en temps réel. Il a travaillé 4 ans avec La Kitchen (comme responsable du département hardware) au développement d’interfaces de captation et de leurs utilisations dans un contexte artistique (spectacle vivant, danse, installation interactive, musique). Il est l’un des membres fondateur du projet chdh de performance audio-visuelle basée sur les logiciels pure-data et Gem ainsi que des outils qu’il a développé de modélisation physique. Depuis 2005, il travaille comme développeur / ingénieur indépendant autour de pure-data / Gem et de système de captation.

Nicolas Montgermont, étudie les relations entre art et sciences en utilisant l’ordinateur comme un atelier. Après une formation en traitement du signal, il étudie les sciences appliquées à la musique à l’IRCAM, s’intéressant particulièrement au contrôle de la synthèse sonore et visuelle. Sa démarche de création est la recherche d’une esthétique propre au numérique, en utilisant et développant des outils personnels pour explorer les possibilités spécifiques à l’ordinateur. Avec le collectif chdh, il développe un travail de performance audiovisuelle synesthésique qui est montré dans de nombreux festivals en Europe et qui se poursuit par la réalisation d’un dvd, vivarium (arcadi / artkillart), en 2008. Depuis 2007, il travaille également dans le collectif Art of Failure, principalement dans le domaine de l’installation sonore. En parallèle, il enseigne la création sur ordinateur au sens large dans des workshops et à l’école Louis Lumière.