ECHOS ELECTRIK#5

// Wax Tailor // HDxx // Kevin Blechdom & Hamdi Makhlouf

Wax Tailor 26 Novembre 2011 // 22h30 //

Coproduction : Institut Français de Tunisie / Echos Electrik

Un Echos Electrik qui promet avec le premier passage en Tunisie de Wax Tailor, spécialiste du son down-tempo « trip-hip-pop » à la française, le son Wax Tailor mélange les genres, du jazz à la pop en passant par le funk, un aparté dans l’univers musical actuel, un cas unique et ambitieux qui place haut les couleurs de la « coolitude ».

Souvent étiqueté abstract hip-hop ou trip-hop, Wax Tailor s’ingénie à délier les frontières musicales dans des compositions orchestrales et cinématiques. La sortie du 1er album de Wax Tailor « Tales of The Forgotten Melodies » lui a permis de relever le défi scénique que comporte une musique électro/hip-hop. Il sillonne donc l’Europe et la France en compagnie de la chanteuse Charlotte Savary et de la violoncelliste Marina Quaisse, en solo ou avec Le Peuple de l’Herbe, The Herbaliser ou Coldcut.

En 2007, avec l’album « Hope & Sorrow », Wax Tailor confirme un espace musical dense, laissant plus de place aux voix. Sharon Jones, diva de la soul, et Ursula Rucker, collaboratrice de The Roots, prêtent leurs talents en compagnie de nombreux rappeurs à ce nouvel opus, enregistré entre la France, les Etats-Unis et l’Angleterre.

En 2009, Wax Tailor revient avec In The Mood For Life, son 3ème album. Disponible chez Atmosphériques, ce dernier a été composé entre Paris et New-York et concilie à merveille hip-hop et mélodies pop. A noter la présence de nombreux invités comme Charlotte Savary, Charlie Winston ou encore le Mc anglais ASM présent sur le single Say Yes.  En 2010, il enregistre sa performance à l’Olympia dans un double live.
Wax Tailor taille un trip-hop vocal à la hauteur de ses invités

HDxx (21h30)

HDxx est le produit de la rencontre musicale de SHINIGAMI SAN et SKNDR. Leur dialogue transcende leurs démarches individuelles, et tente de se soustraire aux genres pour proposer une expérience électronique nouvelle.

Tous deux activistes de la première heure ayant largement contribué à l’émergence de la scène électro “made in Tunisia”, Zied Meddeb Hamrouni et Skander Besbes se rencontrent en 2005, se produisent dès 2007 sur les même scènes, organisent des soirées ensemble et collaborent à divers projets dont “Pitchworks”, « HD Krew » avant de se produire en duo en novembre dernier en première partie de High Tone.

C’est cette dernière expérience qui donne naissance à « HDxx », dont l’ambition est de proposer une
musique électronique tunisienne et moderne.
En attendant l’album « ONE » qui paraitra le 01 février 2012, Ils vous en proposeront un avant gout live ce 26 novembre à l’accropollium

 

Kevin Blechdom & Hamdi Makhlouf (20H30)

Coproduction : Echos Electrik / Ennejma Ezzahra / Tsuku Boshi

Faire rencontrer des artistes d’horizons différents, les laisser mijoter dans les locaux d’Ennejma Ezzahra pendant une semaine, puis les déposer, le 26 novembre, sur la scène de l’Echos Electrik #5 à l’Acropolium de carthage.

Cette représentation sera le résultat de la résidence de création organisée dans les locaux d’Ennejma Ezzahra en présence des artistes Kevin Blechdom et Hamdi Makhlouf.

Apres les albums « Essmaa » et « Tunis », un troisième album issu des enregistrements effectués lors de la résidence et pendant le concert sera édité et distribué en France, Allemagne et Tunisie, affaire à suivre….

Kevin Blechdom / musique expérimentale

Kevin Blechdom, de son vrai nom Kristin Erickson, est une musicienne performeuse de musique expérimentale de San Francisco. L’américaine est connue pour ses performances chaotiques et drôles, en complet décalage. N’hésitant pas à changer de costumes (robe longue et chaussettes, chemise de nuit) et d’instruments (banjo, claviers, trompette, sans oublier ses deux ordinateurs portables), elle égraine son répertoire composé de reprises et de ses propres compositions.
Kevin Blechdom s’amuse à faire entrer en collision les genres musicaux, mariant la pop aux machines de manière très personnelle, à la fois clown et véritable musicienne.

Hamdi Makhlouf / Oud

Musicien tunisien joueur de ‘ûd (luth arabe), auteur-compositeur, interprète, doctorant en musique et musicologie à l’Université de ParisIV-Sorbonne. Il commença la pratique du chant et l’apprentissage de la musique à l’âge de 11 ans avec son premier maître Mohamed Rekhis. À l’âge de 16 ans, il se pencha vers la musique instrumentale et commença à apprendre le ‘ûd avec l’assistance de son maître Moncef Elaoud. Actuellement, il poursuit une thèse de doctorat, à ParisIV-Sorbonne, portant sur la composition et l’interprétation pour le ‘ûd contemporain, sous la direction de Jean-Marc Chouvel (Professeur et compositeur).

Ce musicien rêveur traduit par les notes de sa musique l’ouverture vers un monde de possibilités artistiques. Il ambitionne d’enregistrer très prochainement son premier album et comme il le dit lui-même « ça se mérite bien ».