Diatribes & Barry Guy

DIATRIBES & BARRY GUY « Multitude » (cave 12 / Metamkine)

« Multitude » porte très bien son nom, alternant calme acoustique et vrais assauts d’affirmation bruitiste. DIATRIBES & BARRY GUY ont su mettre en forme un disque court et fort, dont ils n’ont pas nécessairement voulu gommer toutes les aspérités comme en témoigne la version écorchée du « grand jeu financier » et très vivante du destructuré « Le poids des humeurs » (sorte d’Autechre acoustique), en roue libre et toute contrebasse tranchante dehors. Certes,cela pourra apparaître, à première lecture de cette introduction, comme une nouvelle tentative de domestication du magistral et virtuose contrebassiste anglais Barry Guy. Jeu de tensions, frottements… un son cradingue, des ronronnements électroniques, une batterie extrêmement brute, des larsens et froissements métalliques. Equipé de vis, clous, morceaux de carton ou d’étoffe, ce disque laisse déborder les aspérités entre les cordes, les percussions et l’électronique. Par la répétition, les déferlantes, les percussions et les guitares préparées, des sources frénétiques qui se superposent. Des couches sonores et résonnantes, des pièces polyrythmiques éblouissantes dans lesquelles se concassent Radian et Suboko, Anthony Pateras et Xenakis. Le résultat est convainquant, réussissant de capter l’énergie des improvisions lancées comme une idée le temps d’une rencontre. On referme cet album, complément épuisé mais heureux de l’exercice à la vitalité fougueuse.
(Laurent Guérel)