Cliffordandcalix

CLIFFORDANDCALIX – Lost Foundling (Aperture)

Sur une période de cinq ans, Mark Clifford et Mira Calix se sont réunis irrégulièrement pour faire de la musique, avec l’intention de revenir à des enregistrements à un moment donné et de les terminer. En raison de leurs engagements respectifs, ils n’ont jamais été en mesure de mener le projet à l’époque. Avec Andrea Parker montrant un grand intérêt dans la publication du résultat de cette collaboration sur le nouveau label d’Andrea Parker, Aperture, le duo s’est attardé sur les enregistrements, pour faire un constat : la technologie utilisée pour enregistrer avait considérablement évolué, les laissant sans possibilité réelle pour les achever. Mélodie claire et textures made Clifford (qui a teinté le bruit de Seefeel, Disjecta et sa collaboration avec Calika), expériences électro-acoustiques et voix éthérée, c’est à la lueur d’une ville endormie que l’on écoute les treize titres, sombres, organiques, bruts.On imagine les séances d’enregistrement en version nuit blanche, les expérimentations brutes de copier/coller de matières sonores conservées sur bande ou en “.zip”. Des micro-paysages sonores et des symboliques de désintégration d’une toile de fond déformée. Une sensation régulièrement retrouvées dans les productions électronica qui donne à ce projet un petit goût de papier jauni.