Centrality,Rotation,Convolution

_MG_8126smExposition MAPP’ing / du 8 au 16 Nov / Palais Abdellia

Centrality, Rotation, Convolution – Installation laser et miroirs

Mark Fell (UK)

L’installation de Mark Fell a recours à des lasers commandés par ordinateur et par un moteur qui répartissent des rayons lumineux tout autour d’un espace au sol, créant des motifs géométriques kaléidoscopiques.
Les deux formes de base de l’œuvre – la ligne et le cercle – sont communes à un certain nombre des travaux récents de Fell. Dans l’installation présentée à l’E-FEST, les tonalités, les couleurs, les formes et le mouvement sont réunies dans des variations et des rapports inhabituels. Alors que la lumière prend la forme d’une ligne, la composante sonore de l’œuvre est dérivée de la gamme de Shepard, sur la base de la description des sons en tant que courbe hélicoïdale ou cyclique.
L’intérêt de Fell dans cette ligne et ce cercle provient en partie de la recherche effectuée par l’anthropologue Warren D. Tenhouten, qui suggère deux formes distinctes de conscience temporelle: la conscience structurée de manière cyclique et la conscience linéaire ordinaire. En réunissant ces composantes, Fell cherche à examiner comment ces impressions de l’espace et du temps sont construites.

Mark Fell est un artiste multidisciplinaire basé à Sheffield (Royaume-Uni).

Il est largement connu et reconnu pour sa manière de combiner des styles de musiques populaires tels que l’electronica et la techno, avec des compositions sur ordinateur, et plus largement pour sa contribution au développement de la musique électronique expérimentale en Europe.

Son travail musical met l’accent sur des systèmes algorithmiques et mathématiques, et a récemment été influancé par des musiques non occidentales, qui explorent un certain nombre de systèmes de chronométrage et de réglages inconnus. 

En plus de ses œuvres enregistrées musicales, Fell réalise des installations utilisant souvent plusieurs systèmes de hauts parleurs. Son travail dans ce domaine se  base sur la «non-illusion », où de multiples formes d’ondes sont spatialement distribuées pour former des environnements sonores synthétiques complexes.

Les travaux de Fell ont déjà été présentés par des institutions de renommée internationale comme le club mythique berlinois le Berghain, les archives nationales du film à Hong Kong, et ont été commandés par la Fondation Thyssen-Bornemisza Art Contemporary (TBA21) à Vienne, la Biennale de Séville ou encore le Ballet national de Madrid. Fell a reçu de l’ARS Electronica (Linz) une mention d’honneur dans la catégorie ’musiques numériques’, et a été nominé pour le Prix de Quartz pour sa contribution à la recherche dans la musique numérique. En plus de sa pratique créative, Fell est impliqué dans des projets de recherche universitaire allant de la science informatique à la musicologie.

http://www.markfell.com