Akm… écoute

Dans l’exercice casse-gueule de l’expérimentation, la palme du saut bd’obstacle réussi revient à AKM. Substances reptiliennes sucées jusqu’à l’os d’une folie numérique, voilà une sélection de quelques tracks trachées dans les méandres d’un marais bouillonnant. Les larsens résonnent dans l’éclaboussure d’une tuyauterie fatiguée, l’émaille des dents jaunies officie comme caisse-clair. Electronique infectieuse, breaks asthmatiques et litanies cacophonique, les huit compositions grésillent sur le catalogue de VVM, se frayent un chemin dans les sillons de d’Autechre.. Vient alors une sensation quasi narcotique et
tranquillement toxique qui vous fait rentrer dans ce tourbillon. Le temps de « Mmii ep » sorti sur le label Ritte ritte ross, on boit la tasse, on surnage, on replonge entre deux eaux troubles, avant de retrouver de l’autre côté de la rive, pour le dernier morceau digne de Sean Booth et Rob Brown. « Viiimmii », scratché par Dj Hophead, marie les vertiges rythmiques, le blues des profondeurs et les remous expérimentaux, pour un résultat à la hauteur de « Confield ».

« 9.9,9 » journée spéciale pour l’animal, fêtée par ses amis dans l’exercice du remix. On retrouve ainsi l’énergique Kania TIEFFER, Dj ATHOME, Aymeric de TAPOL, MOKUHEN, UNTITLED et VOICE TO SKULL, … Une déclinaison à la fois
technique et paillarde, exploration chantonnée par Kania Tieffer , tourbillon déstructuré pour Athome et Tapol et blues numérique pour Unitiled, Mokuhen et Voice.. En prime quelques morceaux retrouvés.

« 9,9,9 » (Tsuku Boshi /cd1d.com)

Un commentaire